Le 03 août, toujours pas une goutte de pluie…

Curieusement, je n’ai plus parlé de pluie depuis avril.
la citerne est vide, il y a donc au moins 12 semaines qu’il ne pleut plus.
Il fait chaud, très chaud. 33° à l’ombre aujourd’hui.
Le soleil est brûlant.
Les haricots ont cessé de fleurir, les courges aussi sauf les longues de nice, habituées à ce type de climat.
Trop chaud pour les choux qui ne « pomment » pas.
Jardin de sécheresse, les poireaux ne grossissent pas, les fruits sont petits. Le pommier en façade meurt doucement de soif…les patates sont ridicules.

Parfois j’ai peur devant cette nature qui se venge de nos insultes.
Depuis 4 ans, le passage vers un un climat différent est de plus en plus marqué. Les légumes ont du mal à s’adapter.
Même si nos méthodes s’adaptent, nous sommes toujours un tram en retard.

Les légumes printaniers ont bien résisté, ceux d’été, c’est pas terrible, reste à voir l’automne.

Très chaud, très sec en ce 13 juillet

Il fait très sec. Trop, les prunes sèchent sur les arbres, notre belle future récolté tombe comme la neige de Salvatore Adamo..
La cata !
Je ne sais pas depuis quand il ne pleut pas, de mémoire, il a plus à deux reprises, même pas de quoi mouiller sous les plantes, en 2 mois.
La citerne se vide, restriction, comme l’année dernière.

Tout pousse toujours, mais la chaleur fait perdre quelques fruits aux courges et potirons, les concombres se font plus rares.
Il fait sec sur +/- 10 cm d’épaisseur. Les plantes pourvues de pivots profonds ne souffrent pas encore. Celles avec des pivots courts commencent à régresser.
Les plantes comme les pois et les fèves des marais sèchent.
Les pois ont donné une belle récolte, +/- 3kgs écossés. On a arrosé durant les deux dernières semaines pour leur permettre de grossir.
Les fèves des marais, c’est trop tôt…on verra.

Si la pluie ne tombe pas dans les quelques jours qui suivent, une partie des récoltes sera perdue.
On parle de changement climatique. On est dedans depuis 5-6 ans sans problème. On s’adapte, mais il est rapide.
On va renforcer la permaculture, l’épaisseur des couvertures au printemps, la méthode des repiquages, la présence des arbres pour faire de l’ombre etc.
Il faut du temps.

Quelques images….

 

24 mai orageux

Il fait orageux, avec toujours, la crainte des grêlons.
Il a fait bon dans l’ensemble avec un petit coup de froid fin avril qui a cuit une partie des plantes fragiles comme les kiwis.
Tout est reparti sauf un kiwi.

Il a fait  très très chaud début mai au point que certaines plantes ont eu des feuilles grillées.
Les haricots qui n’étaient pas germés ne germeront jamais. Idem pour le reste des semis.
Certains groseilliers ont perdu une partie de leurs fruits.
Bref un printemps comme les autres avec du bon et du moins bon.
La présence des canards l’hiver donne de bons résultats, beaucoup moins de limaces que les autres années.
Toutes les patates ont été plantées.
Les haricots d’Espagne sont repiqués, les carottes et navets aussi.
Les choux marins se sont multipliés. Presque tous les cucurbitacées ont trouvé une place.
Le chénopode bon Henri a fait des petits, le cerfeuil perpétuel aussi.
La glycine tubéreuse se porte bien
Les poireaux sont repiqués (+/- 300) Le pois poussent
Petit bémol pour les fèves des marais…dont une partie a été mangée par le canard. De ma faute…

Les choux de la serre grossissent, la première fournée de salade de la serre est quasi mangée, la laitue à couper devient belle et les tomates ont été repiquées ouf !

Quelques photos pour ne pas oublier

05 février 2017

Il a fait froid… gel permanent durant plus de 15 jours avec des pointes à -15, de la neige…
Le tunnel a pris un peu de retard . Les zones cultivables sont OK mais la réserve d’eau n’est pas terminée.

Cette année est consacrée aux légumes perpétuels, souvent oubliés et à la multiplication des plants hors semis: Bouturage…
Les plants/bulbes et graines achetés cette année sont 

La châtaigne de terre
Le poireau perpétuel

L’oignon rocambole

La glycine tubéreuse

Le cresson de jardin

L’artichaut

La poire de terre

Le chou maritime

Epinard perpétuel (genre oseille)

Au programme de cette année, essais de bouture : choux, tomates, poivrons, artichauts pour passer l’hiver .

Semis naturels: persil, cerfeuil, asperges…
 

Il y aura également quelques modifications des emplacements des petits fruits.
On a commencé par la haie côté Nord-Nord-Est, réduction des pruniers, plantations d’autres espèces.

Les premiers semis sont en cours

02/02 Épinards

02/02 Pois ronds nains

02/02 Artichaut (6 pièces)

 

05/02 Choux fleurs 4 saisons

05/02 Batavia blonde de Paris

05/02 Radis 18 jours

Carotte courte

 

 

Documents du cours de permaculture