Fin août…fruits.

Les fruits et légumes

 

 

 

 

 

Premières cueillettes des fruits. Les poires, les prunes, puis encore les poires, les premières pommes…jusque fin septembre.
Les plus belles poires seront conservées au frais dans le noir.
Les petites bien saines seront conservées au sirop. Les autres seront triées pour la gelée ou les pâtes de fruits .

D’ici quelques jour, ce sera le tour des betteraves rouges . Une partie conservées dans le sable, les autres lacto-fermentée, râpées.
Les verts de poireaux. Coiffés à la brosse. Juste congelés
Les verts et cardes de betteraves rouge pour la soupe. Coupés en morceaux (prêt à utiliser), passés à l’eau bouillante et congelés.
Quelques fraises également…pour les sorbets d’hivers.
Les tomates à croquer…avec retard mais là.

 

 

{gallery}jardin2016/29-aout/petit{/gallery}

24 août, c’est l’été avec 1 mois de retard!

L’été, enfin?

 

 

 

 

 

C’est l’été…3x en 3 phrases. Il fait bon, il ne pleut pas trop, ça pousse enfin !
L’abondance des haricots avec 1 gros mois de retard, les fraises 4 saisons avec une saison de retard, les courges et courgettes avec 1 mois de retard également.
Seconde saison pour les brocolis. Hier nous avons mangé le premier chou pointu…avec 6 semaines de retard.
Les choux à choucroute se forment…reste 2 mois, s’il ne gèle pas, pour qu’il deviennent adultes.
Les carottes grossissent …dans la serre. Belle récolte de cerfeuil à congelé, une grosse passette chaque semaine. Belle récolte des « verts » de poireaux également, même si les blancs ont du mal à grossir.
Les panais et autres légumes racines se portent bien.
Les salades ont un peu de difficulté…il reste quelques limaces ete escargots à gauche et à droite. J’ai mis des pièges à bière, elles aiment la pils ! (Jup, les limaces savent pourquoi!)
Les fruits…là unpeu de fraises, les poires vont être bonnes à cueillir, Pascale m’a apporté des pommes d’août pour sécher. Avec un peu de sucre dessus, elles sont bonnes.
Les prunes…beaucoup de prunes avec des vers ou moisies.
Les tomates parfaites…mais tardives.
Insectes ? Pas trop de guêpes cette année. Beaucoup de papillons, d’abeilles diverses et de mouches. Quelques moustiques , que nous n’avions pas les autres années. Chenilles ? Pas beaucoup, trop de fleurs et les papillons sont un peu perdus…c’est le but des mélanges fleurs/légumes.

Oiseaux ? Beaucoup de moineaux. Les hirondelles, c’est moyen. Les mésanges, comme d’hab. Le rouge queue aussi. On a un roitelet et un troglodite. On a vu aussi un gobe-mouche. Des merles, quelques nuées d’étourneaux plus nombreux que les autres années, des pies… on a vu aussi un épervier à moins que ce ne soit un autour des palombes (bestiole qui m’a tout de même tué 3 poules !)
On est presque en  automne et c’est enfin l’été.
J’ai plein de photos du jardin…

 

{gallery}jardin2016/24aout/petit{/gallery}

Demain c’est la fête nationale.

Et , il va pleuvoir !
 Le temps change doucement. Le calendrier lunaire proposait le 17 juillet comme charnière… c’est correct.
Il fait plus chaud, moins de pluie et plus de soleil. La lumière est plus belle.
Visiblement ça plait aux plantes.
Depuis 3 semaines qu’a-t-on fait ?
Lutte implacable contre les limaces et les escargots. Arrosage avec du purin de consoude.
Traitement à la prêle contre le mildiou et la rouille des fraisiers.
Pour 70% des patates, le mildiou n’a pu être évité. Les pluies régulières empêchant un traitement de fond.
Pas très grave puisqu’elles avaient déjà fleuri.
Les autres, plus tardives, résistent.
Les fraisiers 4 saisons sont en fleurs mais restent fragiles à cause de la « rouille ». Traitement 3x par semaine à la prêle devrait suffire. Reste à voir la qualité des fruits.

J’ai planté une trentaine d’haricots en pots et les ai repiqué au pied des perches. Ils grimpent bien en quelques jours… à refaire.

J’ai semé dans la serre, cerfeuil, persil, carotte, navet et deux sortes de salade. Tout a germé. Comme c’est tardif, reste à voir comment toutes ces plantes vont pousser.
Le jardin s’adapte et nous aussi. Difficile cette année.
On a tout de même récolté pas mal de petits pois.

Les fèves des marais ont un peu de mal. Il faut les amender.
Les haricots, c’est une misère. Mais la saison n’est pas finie.
Les choux (enfin ceux qui survivent) finissent par grandir. Mais bon, si le stress et la souffrance est trop grande, ce sera difficile.

Les panais sont beaux. Les bettes et betteraves aussi.
J’ai fait de la confiture aux groseilles blanches (1kg) , au groseilles rouges (idem), cassis, alcool, confiture et pâte de fruits.
14 pots de groseilles vertes au sirop.

Les tomates , ça marche …à la prêle et à la consoude.

Il a fait très chaud et les vignes souffrent.
Météo annonce moins pour demain. C’est mieux pour tout.
J’ai acheté une serre tunnel de 24 m2 pour la fin de saison et les années futures.
Il faut impérativement stabiliser les productions.

 

 

 

Mois de juin difficile… et c’est peu dire

 La semaine dernière, le jardin était ouvert au public (18 et 19 juin). Le succès était au rendez-vous. Samedi sous la pluie, dimanche sous les nuages…
Entre 60 et 70 personnes…
A part ça, ce mois de juin est catastrophique pour nos jardins. Beaucoup trop d’eau, des averses fortes, grêlons, trop froid, trop sombre…
La germination est mauvaise, les plantes repiquées tardent, les plantes  ne se développent pas car pas assez de chaleur et de soleil.
Résultat, des pourritures qui se développent (récolte des fraises d’habitude 20 kgs…2kgs ! pas de confiture, pas de pâtes de fruit…pas de sorbet en hiver), les prédateurs se multiplient (limaces, escargots, insectes divers, oiseaux), impossible d’utiliser les purins car le sol est gorgé d’eau, pour la première fois depuis 4 ans, attaque de mildiou sur les patates et quelques taches sur les tomates. Un jardin de misère et de disette.
Les changements climatiques sont en marche,n’en déplaise à ces crétins du ciboulo qui nous dirigent. Aprés deux années de sécheresse printanière, voici une d’inondation et d’intempéries même dans les jardins.
Si on passe en revue, ce qui a été semé ou planté entre fin mars et mi avril, c’est OK. Après, c’est un désastre. Haricots, germination moins de 20%, carotte, germination moins de 10%, cerfeuil, germination 50%, persil, germination 0%, panais, germination 40%, pourpier, germination 0%, tétragone, germination 0%…
IL ne reste que quelques jours pour se rattraper… ou mourir de faim et hiver.

 

Dur dur !

Le 07 juin…

Il fait mauvais. Pas assez de soleil, de gros orages tous les jours…et une grosse bêtise de ma part.
C’est quasi la déprime.

(Pour rire)

 

Voilà donc. Il a fait froid. La nappe est à nouveau à ras du jardin depuis plus de 8 jours.
la nuit, la température varie entre 6° et 8°.
Il a fait gris jusqu’au 04 juin. Peu de soleil, retard de germination, germination lente et donc fragile.
Les carottes ne poussent pas, les haricots ont du mal. Les courges et courgettes ne grandissent pas.
Tout ceci favorise les agressions des limaces, des escargots, des insectes divers et multiples.
Là j’ai fait une gaffe. Je n’avais plus de tanaisie pour traiter mes choux et haricots contre un prédateur « ailé ». J’ai
mis du purin d’Orties légé et dilué…l’ensemble des plants traités a été consommé par les limaces dans les 48 h suivantes.
Le temps que je fasse les constatations, que je refasse de la tanaisie et que je retraite…la cata.
Les plants sauvés ne sont plus attaqués.
Il ne faut pas utiliser le purin d’ortie comme insecticide sur les jeunes plants

Aujourd’hui, il fait soleil. Il va faire chaud. Les orages arrivent fin de journée par le nord. La crainte c’est la grêle.
Les canards grossissent. Deux chez Pascale et deux ici…

 

Une photo de l’insecte baveux . Sio quelqu’un sait qui c’est ? Ici sur une feuille de patate

 

DSC06401.JPG