Les potions magiques

Les potions magiques

 

mélange des plantes, au fond la consoude

Purins et infusions, recettes de sorcières…

Nous ne sommes pas adeptes de la multiplication des traitements.

La  démarche est celle du mélange des plantes et des petites parcelles afin de « partager les risques » : Les fleurs avec les légumes, les choux éparpillés dans le potager, les poireaux à gauche et à droite, les carottes par petites lignes, les patates en petites parcelles plantées à différents moments …
Les mélanges contrarient les prédateurs et les maladies sont moins fréquentes.
Moins de chenilles sur les choux , moins de « mouche du poireau » , moins de pucerons !
Au niveau des maladies, l’alliance BRF/petites parcelles/étalement des plantations a fait que depuis 3 ans nous ne traitons plus du tout les patates…

Il y a donc quelques chose de préventif à faire.
Nous n’utilisons que 4 purins/infusions + savon à base de cendre
Orties (diluée ou pas)- consoude (utilisée pure) – (ou mélange orties/consoude) – infusion de prêle (maladie des feuilles:mildiou -rouille) – infusion de tanaisie (répulsif et insecticide).

Il est possible de mélanger ces 4 potions magiques afin de les spécialiser : orties + consoude comme amendement énergisant, prêle + orties pour traiter la rouille en renforçant feuilles et plants, tanaisie + orties contre les pucerons etc.

Nous faisons nos réserves avant l’hiver pour disposer des infusions au printemps. Les ortiers et la consoude poussent avant les semis….

Cette démarche implique des choix parfois difficile. Les arbres « modernes » sont souvent sensibles aux maladies telle que la tavelure. Traiter en permanence contre ces maladies n’est pas compatible avec notre jardin.
En 2001, nous avions plantés des poiriers et pommiers basse tiges. Ces arbres de jardinerie sont très fragiles.
Nous les arrachons un à un pour les remplacer par des moyennes tiges plus résistantes ou des arbres aux fruits traditionnels (sur porte greffe sauvage) que je greffe au gré des découvertes gustatives.